cuisine et mets
recettes
Apéritifs et toastsBarbecue et pique-niqueBébé et enfantConfitures et conservesDessertsEntrées froides et chaudesFromagesGratinsLégumes pâtes et rizMachine à painMicro-ondesOeufsPains Brioches ViennoiseriesPlats exotiquesPlats uniquesPoissons coquillages et crustacésSaladesSantéSaucesSoupes et potagesTrucs et astucesVégétarienViandes et abatsVins et boissonsVolailles et gibiers

recipe english
DessertHolidays, Christmas, Thanksgiving
thematique
AspergesChineÉtéItalieJaponMicro ondeMinceurNoël et fêtesSalé sucréVerrinesWok
Dossiers
Potager de balconDiabete
accueil fleche

Santé : Le diabete :Introduction, Explications et Conseils sur la Nutrition



Le Glucose

Le glucose dans notre organisme
Le glucose est un sucre que l'on retrouve dans le sang. Il est utilisable par l'organisme et en représente ainsi le principal" carburant".

Le diabète
Le diabète est une maladie métabolique qui se définit par une augmentation constante du taux de glucose dans le sang (hyperglycémie). La glycémie reflète l'équilibre entre les entrées de glucose dans la circulation sanguine et son utilisation par les cellules des différents organes.

On parle généralement de diabète lorsque l'on constate à deux reprises, une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1 ,26 g/l. La normale se situe entre 0,80 et 1,10 g/l à jeun. Le diagnostic est le plus souvent fait après un contrôle de la glycémie lors d'une prise de sang demandé par le médecin chez un patient présentant un facteur de risque ...

Antécédents familiaux, surpoids, sédentarité, hypertension artérielle, excès de cholestérol, femme ayant accouché d'un enfant de plus de 4 kilos sont autant de raisons de rechercher un diabète. Ce contrôle de la glycémie sera répété tous les trois ans, voire tous les ans en présence d'un facteur de risque afin de détecter précocement toute anomalie. L'excès de sucre dans le sang est du à un manque d'insuline dans le sang ou à une perte d'efficacité de celle-ci.

L'insuline est une hormone qui permet aux cellules de l'organisme d'assimiler le glucose sanguin et de l'utiliser. Elle est sécrétée par les cellules ß du pancréas.

Si l'insuline est déficiente, au lieu d'être transformé en énergie ou mis en réserve, le glucose s'accumule dans le sang provoquant une hyperglycémie.

Explication
Le diabète est une maladie chronique, d'évolution lente, indolore dont les effets ne sont en général visibles qu'après de longues années. Les premiers signes, très variables, peuvent être : somnolence, troubles de la vision, picotements et engourdissement des pieds et des mains, infections de la peau, lenteur de la cicatrisation (notamment au niveau des pieds), démangeaisons, soif, asthénie, amaigrissement.

Les deux formes de diabète sucré
Le diabète insulino-dépendant (DID) ou diabète de type I qui existe chez 10 % des diabétiques traduit une déficience de sécrétion d'insuline par le pancréas. Le plus souvent on le découvre au cours de l'enfance ou de l'adolescence. Ce type de diabète se traite par des injections quotidiennes d'insuline.

Le diabète non-insulino-dépendant (DNID) ou diabète de type II qui représente la majorité (90 %) des diabètes est parfois appelé "diabète de la maturité ". Il apparaît en général après 40 ans, chez des personnes souffrant souvent d'excès de poids. Il est dû à une diminution de la production d'insuline par le pancréas à laquelle s'ajoute souvent une mauvaise utilisation de celle-ci par l'organisme. Le régime alimentaire et une activité physique adaptée, éventuellement associés à des médicaments, traitent ce type de diabète.

Traiter le diabète et prévenir les complications.
L'objectif est avant tout de régulariser la glycémie pour prévenir les complications. Afin de suivre le contrôle de la glycémie, des dosages sanguins du glucose seront effectués de façon régulière. Dans certains cas, notemment lorsque le diabète est récent, un régime alimentaire pour perdre du poids et une activité physique régulière peuvent suffire à éviter l'hyperglycémie. Si cela ne suffit pas, le médecin aura alors recours en complément aux antidiabétiques par voie orale qui stimulent la production d'insuline ou facilitent son utilisation par l'organisme.

Si ces traitements ne sont pas suffisants après un certain temps, il sera possible d'utiliser des injections d'insuline. Dans le cas du diabète insulino-dépendant, seul le traitement par l'insuline est efficace? Les différents types de médicaments que votre médecin peut vous prescrire sont les suivants:

les biguanides qui favorisent le captage et l'utilisation du glucose par les cellules.

Les sulfamides hypo-glycémiants qui stimulent la production d'insuline.

Les inhibiteurs des alpha-glucosidases qui diminuent l'absorption des glucides.

L'insuline qui est utilisée uniquement en injection (généralement sous-cutanée).

Les traitements doivent être pris avec une grande régularité pour maintenir la glycémie à un taux normal. Les traitements ne permettent pas de guérir le diabète mais de diminuer le risque de complications.

Ne prendre aucun médicament sans l'avis du médecin ou du pharmacien !

Le diabète en chiffres
On estime le nombre de diabétiques dans le monde à environ 150 millions. En France, 1,5 millions de personnes sont diabétiques mais 500 000 diabétiques ignorent leur maladie. Et pourtant le diabète de par ses complications est la troisième cause de décès dans les pays industrialisés. Le vieillissement de la population, le surpoids (présent chez 53 % des hommes et 69 % des femmes diabétiques), le manque d'activité physique et les modifications des habitudes alimentaires au cours des dernières années sont les principales causes du diabète. Le facteur héréditaire joue également un rôle important dans le déclenchement du diabète: un enfant ayant un parent diabétique le devient lui-même dans un cas sur trois. Avec deux parents diabétiques. le risque est de 50 %.

Diabète et hygiène de vie
- Une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière (30 minutes, 3 fois par semaine) sont les piliers de la prévention.
- Supprimer le tabac qui augmente les risques de complications cardiovasculaires en cas de diabète.
- En cas de voyage, il est nécessaire de bien le préparer afin que le traitement ne soit pas interrompu.
- Adopter une hygiène corporelle attentive: soins des pieds, hygiène bucco-dentaire.
- Signaler à son médecin tout antécédent de diabète dans sa famille.
- Faire contrôler régulièrement sa glycémie à jeun à partir de 40 ans.
- La solution la plus efficace en terme de prévention reste un dépistage précoce permettant d'éviter les complications à long terme.

Conseils sur la Nutrition du Diabetique:
Trois repas doivent être conservés et équilibrés avec 40% d'apports glucidiques environ.

Il faut diminuer l'apport des graisses saturées, augmenter l'apport des graisses polyinsaturées et monoinsaturées .

Le diabétique ne doit pas diminuer sa ration glucidique, contrairement à ce que l'on croit.

Cependant, il doit éviter les jus de fruit du commerce, le coca-cola et autres sodas dont 1 litre apporte l'équivalent de 30 morceaux de sucre.

Le diabétique peut consommer:
- 150 g de pain par jour,
- 2 à 3 fruits par jour.
- Les graisses animales doivent être diminuées: viandes grasses, charcuterie, laitages.
- Le lait 1/2 écrémé doit être préféré.
- Un yaourt à 0% n'apporte que 1% de moins de lipides que les yaourts normaux qui peuvent donc être consommés.
- Le chocolat ne doit pas être considéré comme un sucre rapide et son effet hyperglycémiant est moindre que celui du pain.
Il peut servir de collation chez un enfant diabétique insulino-dépendant.
- Dans les desserts sucrés, il faut éviter ceux qui contiennent trop de graisses.

IL RESTE NECESSAIRE D'ETRE ATTENTIF AUX ETIQUETTES DES PRODUITS DU COMMERCE :
- "sans sucre" signifie sans sucre ajouté, le produit pouvant contenir du sucre naturel (sorbitol ou fructose),
- un produit "allégé" contient 25% de moins de produit incriminé que le produit initial,
- la désignation "light" n'a pas de définition légale,
- le chocolat "light" contient moins de sucre mais plus de graisses. Il ne présente aucun intérêt.

EN CONCLUSION :
- ll reste utile de faire perdre quelques kilos au diabétique.

- Les régimes trop stricts sont à proscrire.

- Le malade doit apprendre à analyser son alimentation: comment choisir son menu au restaurant, quel apéritif prendre, comment composer un repas familial, comment faire ses courses, comment lire les étiquettes au supermarché.

- Une enquête alimentaire faite par le médecin permettra de corriger les graves erreurs éventuelles.

- Un petit déjeuner équilibré doit apporter 30% à 40% de la ration calorique journalière pour éviter la fringale irrésistible du soir avec grignotage devant la télévision.

Lire les recettes adaptées aux diabètique de cuisine et mets : fleche Recettes de cuisine pour Diabètique

 

Dossier proposé et réalisé par Kate Remling

 

 

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi


Chercher un recette

Vous aimerez aussi